Cornèr Banque en légère progression l’an dernier

AWP

1 minutes de lecture

L’établissement tessinois a amélioré sa rentabilité principalement grâce à la dissolution de réserves. Croissance de toutes les lignes de produit.

Le groupe bancaire tessinois Cornèr a bouclé 2017 sur un bénéfice net de 56,3 millions de francs, en hausse de 1,3% par rapport à l’exercice précédent, en grande partie grâce à la dissolution de réserves. Toutes les lignes de produit ont connu la croissance, se réjouit l’établissement luganais lundi. La somme de bilan a franchi pour la première fois la barre des 8 milliards de francs.

Le produit d’exploitation est ressorti en baisse de 11,5% à 417,1 millions, essentiellement en raison d’une base de comparaison biaisée par la vente lors de l’exercice précédent d’une participation dans Visa Europe. Ajustées de cet effet, les recettes du groupe se sont étoffées de 36,0 millions (+9,4%), précise Cornèr.

Dans le détail, les opérations d’intérêts ont vu leur résultat net bondir de 18,9% à 116,4 millions, revenant juste en dessous du niveau de 2014 (116,5 millions). Les commissions et services, principale source de revenus de la banque, ont vu leur produit progresser de 8,2% à 210,1 millions, alors que l’activité a poursuivi son bonhomme de chemin (+1,8%) à 87,8 millions.

Le niveau des charges a augmenté de 3,4% à 313,4 millions, moins qu’escompté, malgré d’importants investissements en ressources humaines et financières pour le développement de plusieurs projets informatiques, en raison notamment de l’implémentation de l’échange informatique d’informations relatives à la clientèle étrangère, ainsi que le lancement de nouveaux produits.

En raison de l’effet de base cité plus haut, le résultat d’exploitation a été amputé de près de moitié (-44,6%) à 70,4 millions. Toutefois, la charge fiscale a diminué dans des proportions similaires, à 14,3 millions, et la banque a également dissout près de 45 millions de réserves pour risques bancaires généraux pour doper son résultat net.

Au bilan, les crédits à la clientèle se montaient à 3,55 milliards de francs au bouclement de l’exercice, en hausse de 9,5% sur un an, alors que les dépôts se sont étoffés de 9,0% à 6,15 milliards. La somme de bilan a pour la première fois dépassé les 8 milliards (8,14 milliards).

Le groupe luganais a une nouvelle fois renforcé sa dotation en fonds propres (+3,6% à 1,08 milliard) et revendique pour la troisième année consécutive le premier rang des banques suisses en termes de capitalisation.

La direction de Cornèr Banque n’a pas formulé d’objectifs, ni même qualitatifs, pour l’exercice en cours.