BlackRock en passe d’acquérir eFront pour 1,3 milliard

AWP

1 minutes de lecture

«L’association d’eFront avec Aladdin, le système opérateur d’investissements de BlackRock, va établir un nouveau standard en technologie de l’investissement et de la gestion de risque», se félicite le groupe américain.

La société d’investissement américaine BlackRock a annoncé mercredi être entré en négociations exclusives pour racheter 100% de la société eFront, un éditeur de logiciels pour les professions financières basé à Paris, contre 1,3 milliard de dollars.

Créé en 1999, eFront compte plus de 700 clients dans 48 pays et est notamment spécialisé dans la gestion alternative, «de la ‘due diligence’ (examen détaillé de comptes, ndlr) et gestion de portefeuille à l’analyse de performance et de risques», indique le communiqué de la société new-yorkaise vendredi.

«L’association d’eFront avec Aladdin, le système opérateur d’investissements de BlackRock utilisé par plus de 225 institutions à travers le monde, va établir un nouveau standard en technologie de l’investissement et de la gestion de risque», se félicite BlackRock dans son communiqué.

«Nous sommes particulièrement enthousiasmés par l’empreinte mondiale d’eFront, y compris par son siège à Paris, qui est un marché clé pour BlackRock sur le continent», explique le PDG de BlackRock Laurence D. Fink, dans ce communiqué. «En tant que gestionnaire d’actifs mondial, nous nous attachons de plus en plus à comprendre les besoins uniques des clients de chaque communauté où nous opérons.»

eFront était détenu depuis janvier 2015 par le fonds d’investissement Bridgepoint.