Banque Profil de Gestion améliore nettement son résultat

Communiqué, Banque Profil de Gestion

1 minutes de lecture

Les masses sous gestion de l’établissement dirigé par Silvana Cavanna ont été multipliées d’un tiers.

Pour l’exercice 2017, la Banque Profil de Gestion présente un résultat opérationnel en nette amélioration par rapport à celui de l'exercice précédent. Le total des revenus provenant des opérations d'intérêts, des commissions et des prestations de service, ainsi que des opérations de négoce, s'est élevé à 11,9 millions de francs, contre 8,8 millions au terme de l'année 2016. Cette hausse est essentiellement due à une amélioration des opérations d'intérêts d'une part et des opérations de commissions et prestation de service d'autre part liées aux récents investissements et développements de la banque. En conséquence, le résultat des opérations d'intérêts est en hausse de 1,2 million, le résultat des opérations de commissions et de prestations de service est en hausse de 2,0 millions et le résultat des opérations de négoce est légèrement en baisse de 0,2 million.

Les charges d'exploitation sont en hausse passant de 8,2 millions de francs à 9,8 millions au 31 décembre 2017, soit une augmentation de 1,6 million due à l'augmentation des effectifs de la banque.

Le résultat opérationnel s'inscrit à 2,0 millions contre un résultat positif de 0,5 million en 2016. L'exercice se solde par un bénéfice net de 1'745'449 francs contre 262'702 francs en 2016, soit une augmentation de 1'482'747 francs.

Le total du bilan est en hausse et s'inscrit à 262,7 millions de francs au 31 décembre 2017 contre 179,5 millions au 31 décembre 2016 essentiellement en raison d'une augmentation des engagements envers la clientèle.

La Banque Profil de Gestion a réalisé pour l'année 2017 une augmentation des masses sous gestion, celles-ci passent de 611,3 millions au 31 décembre 2016 à 939,2 millions au 31 décembre 2017, cette augmentation est essentiellement due aux apports nets.

Les fonds propres de la Banque Profil de Gestion s'élèvent à 62,1 millions contre 60,3 millions en 2016, démontrant une solide assise financière et un excédent de fonds propres très significatif selon les exigences de Bâle III. Le ratio Tier 1 est de 55,2% au 31 décembre 2017.