Bank of America: les courtiers limitent le recul

AWP

1 minutes de lecture

Le bénéfice net du quatrième trimestre 2019 a reculé de 3,9%, à 7 milliards de dollars. Par action, il dépasse les attentes.

Bank of America a annoncé mercredi des résultats trimestriels meilleurs que prévu, marqués par un rebond des recettes générées par les traders qui a permis de limiter l’impact négatif des taux d’intérêt bas sur les marges.

Le bénéfice net a reculé de 3,9%, à 7 milliards de dollars, au quatrième trimestre 2019, ce qui s’est néanmoins traduit par un bénéfice par action ajusté, référence en Amérique du Nord, de 0,74 dollar, supérieur au 0,68 dollar attendu en moyenne par les analystes financiers.

Le chiffre d’affaires a diminué de 1,44%, à 22,35 milliards de dollars, conforme aux attentes.

Ce recul s’explique par les trois baisses du taux directeur de la Réserve fédérale (Fed) en 2019, qui ont affecté les activités de financement de l’économie, comme les crédits et les dépôts.

Les revenus générés par les activités liées aux taux d’intérêt ont, par exemple, baissé de 2,9% sur un an, a expliqué l’établissement, indiquant toutefois que les dépenses des consommateurs américains ont fortement augmenté.

Les prêts octroyés ont été en hausse de 7% lors des trois derniers mois, tirés par les crédits immobiliers, tandis que les dépôts ont augmenté de 5%.

«L’économie croît à un rythme régulier, grâce à une solide activité des consommateurs», a souligné le PDG, Brian Moynihan, cité dans le communiqué.

Comme ses rivales JPMorgan Chase et Citigroup la veille, Bank of America s’est reposée sur le courtage pour limiter l’impact de bas taux d’intérêt.

Les recettes des activités spéculatives ont progressé de 7% dans l’ensemble, tirées par les traders des produits financiers liés aux obligations, matières agricoles et devises (FICC), dont le chiffre d’affaires trimestriel s’est envolé de 25%.

Sur l’année, Bank of America a dégagé un bénéfice net de 27,43 milliards de dollars, en baisse de 2,5%, pour un chiffre d’affaires de 91,2 milliards, quasi stable (-0,24%).

A Wall Street, le titre gagnait 0,71% vers 12H20 GMT dans les échanges électroniques de pré-séance.