Amundi s'engage davantage dans l’investissement ESG

Communiqué, Amundi

2 minutes de lecture

Le gestionnaire d’actifs dirigé par Yves Perrier lance aujourd’hui un plan d’actions à trois ans.

Dès sa création en 2010, Amundi a défini l’investissement responsable comme l’un de ses piliers fondateurs. Cette orientation correspondait à une conscience claire de la responsabilité des investisseurs pour allouer l’épargne en prenant en considération, au-delà des critères financiers, son impact sur la société en général. Dans ce contexte, Amundi a mené une politique visant d’une part à intégrer, dans ses stratégies de gestion, des critères ESG et d’autre part, à engager des initiatives spécifiques pour favoriser les investissements sur certains thèmes, en particulier l’environnement. 

Cette politique, qui lui permet d’afficher d’ores et déjà 280 milliards d’euros sous gestion en investissement responsable (19% de ses encours globaux), a été mise en œuvre selon trois axes:

  1. La prise en compte dans les politiques d’investissements des critères ESG, en complément des critères traditionnels d’analyse financière. Cette démarche repose sur la notation des émetteurs (5500 aujourd’hui) effectuée par une équipe dédiée d’Amundi. Cette notation s’effectue notamment à travers un dialogue continu avec les entreprises. Elle conduit dans certains cas à exclure certaines valeurs et de manière plus générale à les surpondérer ou les sous-pondérer dans la constitution des portefeuilles. Il s’agit donc d’une incitation forte pour les entreprises à inscrire dans leurs stratégies la prise en compte de leur impact environnemental et social. Les encours gérés dans ce cadre s’élèvent à 270 milliards d’euros.
  2. La création de fonds dédiés conduisant à des investissements ciblés, notamment sur le changement climatique ou la transition énergétique. L’encours correspondant est de 10 milliards d’euros. On peut citer à titre d’exemple 4 milliards d’euros de fonds indiciels bas carbone en partenariat avec MSCI, 2 milliards de fonds Green Bonds, en grande partie de pays émergents dans le cadre d’un partenariat avec la Banque Mondiale – IFC, ou encore 500 millions au travers d’une société de gestion commune entre Amundi et EDF sur la transition énergétique.
  3. Le soutien à des entreprises de l’économie sociale et solidaire à travers un fonds dédié – Amundi solidarité – dont l’encours s’élève à 200 millions. 

Cette démarche d’investisseur responsable s’appuie sur les travaux d’un think tank, le Comité Médicis, dont la mission est de contribuer à structurer la réflexion sur la responsabilité des acteurs économiques et des investisseurs dans les défis globaux qui caractérisent notre époque.

Forte de cette expérience et consciente de sa responsabilité vis-à-vis de la société, Amundi lance aujourd’hui un plan d’action ambitieux, qui donnera une nouvelle portée à ces engagements. 

  • D’ici fin 2021, Amundi deviendra 100% ESG dans la notation, la gestion et les votes.
  • L’analyse extra-financière selon les critères ESG sera étendue à toutes les gestions, aussi bien actives que passives, chaque fois que cela sera techniquement possible.
    o  Dans ce cadre, tous les fonds gérés de manière active devront offrir une performance ESG supérieure à leurs indices ou univers de référence. Les classes d’actifs aujourd’hui mal servies par l’investissement responsable, en particulier les valeurs de pays émergents, à haut rendement ou à petite ou moyenne capitalisation, intégreront pleinement l’analyse ESG. De ce fait, l’offre intégrant l’ESG proposée aux clients privés devrait passer à environ 250 milliards d’euros à horizon 3 ans.
    o  Concernant les encours ESG sous gestion passive, ils vont être doublés, pour atteindre au moins 70 milliards. Une nouvelle gamme d’ETF (Exchange Traded Fund) ISR (Investissement Socialement Responsable)1 sur plusieurs indices MSCI est lancée.
  • Par ailleurs, la performance ESG sera systématiquement prise en compte par Amundi dans son dialogue actionnarial avec les émetteurs et dans ses choix de vote aux assemblées générales, qui s’appuient d’ores et déjà sur une analyse autonome.
  • Amundi renforcera aussi ses activités de conseil destinées à ses clients institutionnels pour les accompagner dans leur stratégie ESG et dans la mise au point d’initiatives innovantes.
  • D’ici fin 2021, Amundi va renforcer les initiatives liées à l’environnement et à fort impact social. L’ambition est de doubler les montants investis dans ces initiatives spécifiques, en faisant passer à 20 milliards d’euros le volume de fonds thématiques. 
  • L’engagement en faveur des entreprises solidaires sera aussi renforcé. Les montants investis dans l’économie sociale et solidaire, qui s’élèvent aujourd’hui à 200 millions, atteindront 500 millions.